Il y a deux ans en septembre, je venais de rentrer d'une visite de sourcing chez Kokoa Kamili en Tanzanie. Alors que tous nos autres cacaos proviennent d'Amérique centrale et du Sud, notre cacao tanzanien vient de l'autre côté du globe et a une histoire unique que je vais partager aujourd'hui.

En ce moment, les voyages me manquent, donc cela ne semble pas si mal, mais à l'époque, ma première impression était qu'il fallait beaucoup de temps pour y arriver ! Il a fallu 20 heures de vol pour y aller et 25 heures de vol pour le retour. Heureusement mon petit frère Holger a dit oui à l'aventure donc j'ai été en bonne compagnie tout le long du trajet. Il s'est avéré que le vol n'était que la première étape du voyage. Depuis Dar Es Salaam, la capitale de la Tanzanie, nous avons roulé pendant 13 heures sur deux jours, les quatre dernières heures uniquement sur des chemins de terre cahoteux. Notre trajet nous a conduits à travers le parc national de Mikumi, et pendant tout ce tronçon, mes yeux étaient rivés sur les girafes, les singes et les gazelles qui se déplaçaient avec désinvolture dans les broussailles. Je n'avais jamais vu autant d'animaux à l'état sauvage, et d'aussi gros ! Pour interrompre le trajet et aller plus loin, nous avons passé la nuit ici et avons fait un safari d'une demi-journée, qui était bien plus lié à la nature que l'attraction touristique à laquelle je m'attendais. Ci-dessous, une girafe avec un baobab en arrière-plan.

Pendant que nous conduisions, nous apprenions également les tenants et les aboutissants de l'industrie du cacao en Tanzanie, grâce à notre aimable hôte Simran qui a cofondé Kokoa Kamili. Après avoir placé la Tanzanie sur la carte en tant que producteur de cacao de spécialité sur un continent principalement associé au cacao de base, j'étais très occupé à prendre des notes pendant que Simran expliquait toutes les façons dont Kokoa Kamili fonctionne différemment des transformateurs de cacao de base de la région. Sans même être encore arrivé dans leur établissement, j'ai très vite commencé à comprendre pourquoi notre cacao était entre de bonnes mains et pourquoi son énergie était si puissante. Nos partenaires s'occupaient de détails auxquels je n'avais même pas encore pensé, et que j'allais intégrer dans notre modèle de cacao cérémoniel et partager avec le monde.

L'installation de fermentation en particulier était l'une des plus impressionnantes que j'ai vues, et l'opération a un impact social énorme dans le village. Le salaire minimum pour les travailleurs agricoles en Tanzanie est de 3 750 TZ < 2 $/jour, ce qui les maintient extrêmement appauvris. Le travail a également tendance à se dérouler dans un environnement très hiérarchisé et tranchant. En revanche, les 25 à 30 travailleurs de la fermentation de Kokoa Kamili ont un lieu de travail amusant avec une structure organisationnelle plate. Les gens plaisantaient et riaient toute la journée pendant qu'ils travaillaient, et tout le monde se réunissait au déjeuner pour manger le même repas préparé par un chef local (qui était le meilleur repas de notre journée !). Incidemment, seuls trois des travailleurs avaient un emploi formel avant JAMAIS dans leur vie, vous pouvez donc imaginer l'effet d'entraînement et l'impact sur l'estime de soi que ces emplois offraient. Nous avons également entendu de nombreuses histoires sur la façon dont les emplois ont apporté de nouvelles opportunités. Lorsque Kokoa Kamili a voulu promouvoir l'une des ouvrières de la fermentation pour qu'elle devienne acheteuse de cacao, mais qu'elle ne savait pas conduire une moto, ils lui ont appris hors saison et elle a obtenu son permis. Aujourd'hui, elle est la deuxième femme de tout son village à conduire une motocyclette… sans aucun doute une source d'inspiration pour de nombreuses jeunes femmes qui grandissent ici.

Le cacao cérémoniel tanzanien est un défi logistique unique car il voyage si loin pour revenir à Firefly, donc la pensée et le cœur sont vraiment importants car le cacao absorbe de l'énergie à chaque étape du chemin. Certaines choses que nous avons observées et qui nous ont fait du bien étaient :
-
Kokoa Kamili paie un supplément pour utiliser des camions plus petits pour transporter le cacao au port, ce qui est plus sûr et les camions sont moins susceptibles de tomber en panne sur de mauvaises routes. Ils paient également un supplément pour que le propriétaire de l'entreprise de camionnage accompagne personnellement l'envoi.
- Ils paient également toujours pour expédier un chargement complet de camion, même s'il n'est que partiellement plein, afin que d'autres articles ne soient pas chargés sur le camion, comme du café ou de l'huile qui pourraient contaminer le cacao.
- Ils emballent également spécialement le cacao pour le protéger pendant le transit et paient le meilleur courtier d'exportation de Dar afin que le cacao se déplace rapidement à l'exportation et ne languisse pas dans un entrepôt pendant des mois.

Bien que certains de ces détails semblent évidents, lorsque vous entendez la norme de l'industrie qui est épouvantable, vous comprenez que la qualité réside vraiment dans les détails. Vous ne croiriez pas que la norme de l'industrie pour le chocolat est que le cacao est cultivé uniquement pour le volume avec peu d'attention à la qualité, et jeté à l'arrière des camions, laissé sur le sol et mélangé avec des pierres, et assis dans des entrepôts sales pendant des mois. . Sans parler des cas de travail des enfants et des esclaves, et même lorsqu'ils ne sont pas aussi extrêmes, des salaires de misère et des conditions de travail désagréables qui sont simplement un autre type d'esclavage. Donc, absolument, nous paierons un supplément pour déplacer le cacao en toute sécurité et à d'autres étapes de la chaîne d'approvisionnement, car nous cherchons à fabriquer du cacao qui soit un médicament. Et nous avons besoin de partenaires suffisamment avertis pour garantir que les opérations quotidiennes s'occupent de toutes ces étapes.

Phew! Après un long trajet en voiture, nous sommes arrivés au siège de Kokoa Kamili à Mbingu, qui est un petit village de la vallée de Kilombero. Mbingu se traduit par paradis en swahili et est l'un des endroits les plus paisibles et les plus reculés que je connaisse. Une grande banderole nous a accueillis avec les mots : Karibu (bienvenue en swahili), Firefly Chocolate ! Nous apprenions déjà rapidement le swahili, car tout le monde était impatient de nous l'enseigner.

Nous avons été époustouflés par l'accueil et la convivialité de tout le monde. Le pays de la Tanzanie a été créé à l'origine en tant que colonie allemande, puis donné au Royaume-Uni après la première guerre mondiale. Dans les années 1960, la Tanzanie a obtenu son indépendance, et ils ont un cycle de présidence de 10 ans ! Le pays est très diversifié, avec une population à parts égales musulmane et chrétienne, et environ 120 tribus avec une histoire largement orale et nomade. Le gouvernement a mis en œuvre une politique unique qui obligeait tous les Tanzaniens à déménager dans une autre partie du pays depuis leur village d'origine où ils ont grandi. Cette politique a mélangé la population, créant une forte identité nationale et une fierté d'être tanzanien avec beaucoup de tolérance pour les différences, plutôt que le sectionnalisme tribal et religieux qui affecte tant d'autres pays.

Kokoa Kamili a adapté le même modèle d'achat de cacao humide auprès de nombreux petits agriculteurs qui avaient si bien réussi au Belize en Afrique ( pour en savoir plus sur la raison pour laquelle cela est important, lisez la deuxième section ici ). Ils devaient devenir politiquement actifs pour rendre cela possible, car le gouvernement du district allait interdire l'achat de cacao humide, principalement pour imiter les régions prospères de la culture du cacao dans le sud, même s'il n'y avait apparemment aucune bonne explication à l'interdiction de l'achat de cacao humide. Kokoa Kamili a ensuite créé une norme de qualité locale en rejetant (n'achetant pas) toutes les fèves de cacao pourries, endommagées par les insectes, etc. Kokoa Kamili, et vendre l'autre cacao à des acheteurs moins exigeants. Tout cela contribue à un cacao de qualité et à des prix bien meilleurs pour les agriculteurs que ceux qu'ils recevraient autrement !

Je vous laisse avec une note de perspective sur le soi-disant cacao équitable. La majorité du cacao de base mondial est cultivé sur la côte ouest de l'Afrique. Nous avons appris en Tanzanie que le prix "West African Farm Gate", le prix de référence des produits de base, autorise un cacao pouvant contenir 10% de roches. C'est une pratique courante de regrouper les expéditions de cacao avec des pierres, de la paille et des restes. Cela met en perspective quelque chose comme une prime de 10% par rapport à West African Farm Gate (ce que propose le commerce équitable). Bien que cela sonne bien si vous ne savez pas mieux… vous payez essentiellement pour ne pas avoir de cailloux dans votre cacao . Lorsque vous comparez cela avec le cacao super propre que nous obtenons et les histoires émouvantes de la communauté de Mbingu que nous avons visitées, vous verrez que le commerce direct ou le commerce éthique, bien qu'il n'ait pas de certification, va bien au-delà du prix . S'il est vrai que nous payons plusieurs fois la prime du commerce équitable, bon nombre d'entre eux sont des impacts qualitatifs qui ne sont même pas faciles à évaluer uniquement par le prix ou en cochant simplement une case. Il s'agit de réhumaniser la chaîne d'approvisionnement, de respecter le cacao en y mettant de l'amour et de l'attention, pas seulement un peu d'argent supplémentaire par rapport à une base de référence qui est exploitée à un niveau bas. Pendant notre visite, notre conversation revenait constamment sur la façon dont nous pouvons avoir un impact sur le terrain, et comment nous pouvons le mesurer et le communiquer. L'impact positif devient les principes de fonctionnement fondamentaux d'une organisation et, finalement, de toute une chaîne d'approvisionnement de producteurs de cacao, de transformateurs post-récolte, de transporteurs, de chocolatiers et de consommateurs qui cherchent à vivre et à contribuer à un monde meilleur pour nous tous. Merci donc de soutenir cette vision et d'en être une partie importante.

Ci-dessous : Jonas transportant les fèves fermentées pour les faire sécher au soleil jusqu'à ce qu'elles atteignent le bon niveau d'humidité. Lors de notre visite, nous participons à chaque étape pour vraiment apprendre le processus et apprendre à connaître les gens ! Deuxième photo, lors d'une randonnée rapide avec le fondateur de Kokoa Kamili, Simran, pour obtenir une pause bien méritée après plusieurs journées complètes d'apprentissage et de travail.

Commandez du cacao de Tanzanie florissant maintenant !

Vous avez des plans mardi?

Rejoignez-nous pour nos cérémonies hebdomadaires de cacao virtuelles.

  • 4.9

    Moyenne Basée sur plus de 2100 avis

  • #1

    Fournisseur de cacao de cérémonie aux États-Unis et au Canada

  • 57

    Pays vers lesquels nous avons expédié à l'international

La Mission Ora

Nous fabriquons le meilleur cacao cérémoniel qui soit pur, accessible et facile à utiliser. Nos produits et services sont notre activisme sacré en réponse à une industrie du chocolat consommatrice et exploitante. Nous tirons parti de notre accès et de nos privilèges pour la guérison à l'échelle locale et mondiale, en repoussant les limites avec un bilan de vérité, des partenariats solides et une qualité irréprochable pour nous soutenir.